Warning: session_start(): open(/tmp/sess_1d10109168afa8b2f6060254fb5d4c0d, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wordpress-social-login/wp-social-login.php on line 64

Warning: session_start(): Failed to read session data: files (path: /tmp) in /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wordpress-social-login/wp-social-login.php on line 64

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wordpress-social-login/wp-social-login.php:64) in /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase2.php on line 1197

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wordpress-social-login/wp-social-login.php:64) in /home/zonepresse/public_html/wp-content/themes/jannah/framework/classes/class-tielabs-styles.php on line 957
Abus de position dominante de Google : l'Europe prête à montrer les dents | ZonePresse.com

Abus de position dominante de Google : l’Europe prête à montrer les dents

Après une longue phase où il ne s’est pas passé grand-chose de très concret, l’Europe pourrait passer à une phase plus contentieuse à l’encontre de Google.

C’est depuis 2010 que Google est accusé d’abuser de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche et que les autorités européennes enquêtent à ce sujet. Il est notamment estimé que le moteur américain met en avant ses propres services (cartographie, vidéos, comparateurs…) au détriment de ceux de la concurrence.

Le temps de l’enquête et des discussions semblent aujourd’hui révolu. Selon l’AFP, la Commission européenne devrait transmettre une liste des griefs à Google, et cela dans les prochains jours. La société de Mountain View ferait ainsi face à des critiques formelles à son encontre et devra s’y conformer. Dans le cas contraire, une procédure contentieuse pourrait alors s’ouvrir.

Vu que Google pourrait être amené à devoir payer une lourde amende, jusqu’à 10% de son chiffre d’affaires mondial, les discussions ne seront tout de même pas totalement exclues de cette nouvelle phase. La seule chose qui semble plus ou moins certaine, c’est que l’Europe s’apprête à montrer les dents.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.