Blocage de la VoIP au Maroc : les opérateurs bloquent sur la 3G/4G et le Wi-Fi

Maroc Telecom, Méditel et Inwi bloquent déjà les appels VoIP (WhatsApp, Viber, Skype,…) sur la 3/4G. Le même blocage sera aussi appliqué au Wi-Fi.

L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ARNT) est claire : « l’acheminement de tout trafic téléphonique à destination du client final ne peut être assuré que par des exploitants des réseaux publics de télécommunications, dans les conditions fixées par les cahiers des charges des licences dont ils sont attributaires ». En clair, il n’y a pas de place pour la VoIP.

C’est ainsi que les trois opérateurs locaux (Maroc Telecom, Méditel et Inwi) bloquent d’ores et déjà les applications de voix sur IP sur les réseaux 3G et 4G. Cela signifie qu’il n’est plus possible d’utiliser son mobile pour passer un appel sous WhatsApp, Viber, Skype, etc. Le Wi-Fi est concerné par la même mesure. Mais en raison de contraintes techniques, son blocage nécessite plus de temps.

Blocage de la VoIP sur la 3G/4G et le Wi-Fi

Aux dernières nouvelles, le blocage de la VoIP aurait aussi commencé sur le Wi-Fi. De fait, au Maroc, ce service est pratiquement bloqué partout, ce qui ne signifie pas de WhatsApp, Viber, Skype, etc.

En effet, vu que l’internet mobile représente 90,12% de l’internet au Maroc, ce blocage signifie que la VoIP est pratiquement complètement bloquée dans le pays, d’autant plus lorsque le Wi-Fi sera aussi bloqué.

Il est important de noter que le Maroc n’est pas le seul pays à agir de la sorte. Un tel blocage a aussi été instauré en Égypte, en Inde, au Brésil et dans plusieurs autres pays. Bien évidemment que les utilisateurs ne sont pas ravis de cette décision, d’autant plus qu’ils paient pour utiliser l’internet mobile.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.