Chevrolet Bolt : le pari de la « vraie » voiture électrique bon marché

Une « vraie » voiture électrique, avec ses cinq places et son coffre, ne doit pas être chère. C’est le pari qu’annonce Chevrolet avec la Bolt.

À l’instar des voitures électriques proposées par Tesla, le 100% électrique rime souvent avec coût prohibitif, ce qui incite bien peu d’acheteurs à faire le pas vers un véhicule plus écologique. À l’opposé, à prix raisonnable, on trouve ce que l’on pourrait qualifier de voiturette électrique.

Face à cette situation, le constructeur automobile Chevrolet a décidé de chambouler le marché en présentant la version finale de la Bolt à l’occasion du Consumer Electronics Show 2016 (CES 2016) de Las Vegas. Qu’est-ce que cette voiture a de particulier ? Il s’agit d’une « vraie » voiture électrique, avec ses cinq places, un coffre digne de ce nom et une autonomie annoncée de 320 kilomètres. Le plus impressionnant étant bien évidemment que son prix est annoncé à moins de 30 000 dollars !

Cette Bolt est de la taille d’une Renault Captur, il ne s’agit donc pas d’une voiturette électrique, mais réellement d’une « vraie » voiture. À ce prix, le pari de Chevrolet peut sembler osé. Il ne faut pas l’oublier. Dans une voiture électrique, le plus cher est la batterie, un composant essentiel qui ne voit pas son prix réellement baisser.

D’ailleurs, pour le moment, on ne sait pas grand-chose d’autre au sujet de la Bolt. On devrait en apprendre certainement plus, d’ici quelques jours, lors du salon automobile de Détroit. Ce que l’on sait, c’est que sa commercialisation débutera à l’automne 2016 aux États-Unis et que la batterie ultra-compacte au lithium-ion est le fruit d’un partenariat avec le Sud-Coréen LG Chem.

La question qui se pose bien évidemment est de savoir si la Bolt va traverser un jour l’Atlantique en devenant un nouveau modèle proposé par Opel, pas forcément sous le même nom d’ailleurs. Pour l’heure, personne n’y croit vraiment. Mais qui sait, si les clients sont au rendez-vous, son prix baissera dans un avenir plus ou moins proche, ce qui permettrait son exportation vers l’Europe.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.