Bose espionne les utilisateurs de ses casques !

Bose, l’entreprise spécialiste des casques fait l’objet d’une plainte devant une cour de l’Illinois, aux États-Unis. Le plaignant, Kyle Zak, affirme que la société a observé illégalement ses habitudes d’écoute sur un casque Bose QuietComfort 35. Ce modèle, équipé de Bluetooth, a pour particularité d’être fourni avec une application pour smartphone. C’est ce logiciel, la Bose Connect App, qui est au coeur de la plainte.

Le fabricant d’électronique est attaqué en justice par un client, qui l’accuse de récolter et de vendre ses données sans l’avoir mentionné avec suffisamment de clarté dans les conditions d’utilisation. Il demande 5 millions de dollars en dédommagement.

Selon les plaignants, les choix d’écoutes d’un utilisateur, « y compris les choix de musiques, de radios, de podcasts ou encore de conférences enregistrées », permettent une « compréhension incroyable de sa personnalité, de son comportement, de ses vues politiques et de son identité personnelle ». Par exemple, précise la plainte, l’historique peut « contenir des fichiers comme des podcasts LGBT ou des enregistrements d’appels à la prière musulmane ».

Pour Jay Edelson, l’avocat spécialisé dans la protection de la vie privée, qui a déposé la plainte contre Bose, « les entreprises doivent être transparentes quant aux données qu’elles prennent et quant à ce qu’elles en font ». Surtout, estime-t-il, elles devraient avant tout « obtenir le consentement de leurs clients avant de monétiser ces informations personnelles ». Pour l’instant, la plainte ne concerne que les États-Unis, il n’est pas précisé si, en France ou ailleurs dans le monde, les données des utilisateurs des casques audio Bose sont également collectées.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.