Apple : une mise à jour iOS vous laissera le choix de brider ou pas votre iPhone

Tim Cook a peut-être trouvé une solution à la crise de batteries que connaissent Apple et ses iPhone ralentis.

Le patron d’Apple a en effet annoncé lors d’une interview accordée à ABC News qu’il comptait déployer une mise à jour sur iOS, permettant de diagnostiquer l’état de la batterie de votre iPhone puis de désactiver son ralentissement et de retrouver ainsi la pleine puissance de l’appareil.

Apple tente par cela de corriger l’un des pires accidents industriels que l’entreprise a rencontrés depuis 2007. Après avoir délibérément et sournoisement altéré les performances des téléphones via une mise à jour pour pouvoir compenser la baisse d’autonomie de la batterie, Apple n’en finit plus de recevoir les plaintes des utilisateurs et de présenter ses excuses à ce sujet. Tim Cook a lui-même fait quelques concessions, sans toutefois reconnaître ouvertement une erreur.

« Quand nous l’avons déployée [la mise à jour], nous avons ouvertement dit ce que c’était, mais je ne pense pas que beaucoup de gens faisaient attention », a affirmé le PDG d’Apple. Cette brève mention dans le descriptif des mises à jour d’iOS a sans doute fait l’objet de très peu d’attention de la part des utilisateurs. Même la formule ne semble pas très claire sur les effets de la mise à jour en termes de ralentissement des performances : « améliore la gestion de l’alimentation pendant les pics de workloads [calculs] pour éviter les arrêts inattendus ».

Tim Cook a ajouté lors de l’interview : « Peut-être aurions-nous dû être plus clairs, aussi […] Nous nous excusons profondément pour quiconque pense que nous avions une autre motivation » derrière ce bridage, affirme-t-il. Le sujet a grandement affecté l’image de la marque de l’entreprise et même si l’intention derrière ce bridage paraît être bienveillante, de nombreuses questions restent en suspens concernant la durée de vie des batteries de téléphones, qui même si elles progressent, restent le maillon faible du secteur, tous constructeurs de téléphones mobiles confondus…

Les enjeux sont très importants, car l’entreprise se laisse aller pour la première fois à revenir en arrière en permettant aux utilisateurs de l’iPhone de choisir entre ralentir leur appareil ou garder une gestion normale avec le risque que le téléphone s’éteigne de manière inopinée. L’entreprise s’était toujours refusée à laisser une telle option à ses clients. Elle a également proposé une offre, faisant passer ses batteries de rechange à 29 euros au lieu de 89, dont on a parlé plus longuement dans un précédent article. Forbes a estimé le coût direct lié à ce geste commercial à 1,11 milliard de dollars pour 100 millions de batteries remplacées. Mais le principal impact financier découle des poursuites des utilisateurs un peu partout dans le monde, accusée de programmer l’obsolescence de ses appareils, Apple pourra payer des amendes allant jusqu’à 300 000 euros dans certains pays comme la France ou encore « 5 % du chiffre d’affaires moyen annuel, calculé sur les trois derniers chiffres d’affaires annuels connus à la date des faits » et ce, « de manière proportionnée aux avantages tirés du manquement ».

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.