Un astéroïde « potentiellement dangereux » frôlera la Terre le 4 février

L’astéroïde de la taille du Burj Khalifa devrait passer à 4 millions de km de la Terre

L’astéroïde du nom de 2002 AJ129 serait sans danger malgré sa taille immense, sa vitesse et sa trajectoire qui lui ont valu d’être classé par la NASA comme un astéroïde Apollo dans la catégorie « potentiellement dangereux ». Il a été découvert pour la première fois en 2002 grâce au programme Near-Earth Asteroid Tracking (NEAT).

L’objet spatial mesure 1,1 kilomètre de diamètre et évolue à la vitesse de 108.000 km/h, il passera à « seulement » 4,2 millions de kilomètres de la Terre, 11 fois la distance Terre-Lune soit un cheveu si l’on considère l’échelle du système solaire. Il pourrait donc survivre à une entrée dans l’atmosphère terrestre. Son impact avec la Terre, si jamais cela devait avoir lieu, provoquerait une minière glaciaire qui durerait 6 ans à cause des poussières soulevées par le choc. Le premier contact pourrait causer la mort de 5 à 100 millions de personnes dépendamment de la zone touchée et de très lourds dégâts aux infrastructures.

Il ne faut cependant pas s’alarmer, car chaque année, des centaines d’astéroïdes passent tout près de notre planète. La NASA possède un bureau spécialisé dans l’observation de ces grosses pierres et leur catégorisation. Elle a mis au point en 2016, le bureau de coordination et de défense planétaire avec pour mission de faire le suivi de toutes les comètes ou astéroïdes de taille supérieure à 30 ou 50 mètres et qui sont susceptible de passer à moins de 7,48 millions de km de la Terre.

La NASA devrait profiter de ce prochain rendez-vous pour observer de plus près le 2002 AJ129 et d’essayer de récolter plus d’informations à son sujet. Les équipes de l’observatoire Arecibo et du télescope radio Goldstone en feront de même.

Les prochaines rencontres de ce genre avec des objets stellaires du même type auront lieu le 24 février avec l’astéroïde 2017DR109 qui frôlera la Terre à moins de 4 fois la distance Terre-Lune. Le 2003SD220, le plus imposant de l’année du haut de ses 920 à 2100 mètres de diamètre, devrait passer à proximité de notre planète le 22 décembre prochain.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.