Falcon Heavy de SpaceX en retard à cause du « shutdown » américain

Space X a repoussé la mise à feu statique de la fusée Falcon Heavy

Le « shutdown » américain, paralysie des agences fédérales a entravé les tests de mise à feu et de lancement de SpaceX pour sa fusée Falcon Heavy. L’entreprise se base en effet sur le personnel de l’armée de l’air pour effectuer ces tests. Le personnel de l’Air Force américaine étant en congé sans solde actuellement à cause des délibérations du congrès concernant le budget, il ne peut pas participer aux lancements.

SpaceX est contrainte de reporter la mise à feu statique de la Falcon Heavy qui consiste à allumer les 27 moteurs de la fusée tandis qu’elle est attachée à la rampe de lancement. John Taylor, responsable de la communication de SpaceX a déclaré à propos du « shutdown » : « Nous gardons l’espoir que le Congrès résolve rapidement ses différends et remettra nos partenaires de l’US Air Force et de la NASA à leur travail dès que possible ». La date de lancement réel sera donc elle aussi reportée puisqu’elle dépend des tests de mise à feu. Janvier ne restera sans doute plus envisageable pour SpaceX.

Les fonctionnaires américains sont en effet indispensables, le lancement de la Falcon Heavy est prévu depuis le Kennedy Space Center, lieu historique pour la NASA, car c’est de là-bas qu’ont été lancées les missions Apollo vers la lune, nécessitant donc le personnel de l’Air Force pour assurer la sécurité au sol pendant les tests.

Le 45th Space Wing a déclaré à travers son porte-parole à The Verge que « Des membres clés de notre main-d’œuvre civile ne sont plus là […] et sans eux le 45th SW n’est pas en mesure d’assister les opérations de lancement ».

Le « shutdown » qui aura duré 3 jours au total a pris fin le 22 janvier et l’État pourra financer ses dépenses jusqu’au 8 février. Le retard accumulé ne permet cependant pas d’envisager un lancement de la Falcon Heavy au mois de janvier.

Pour Elon Musk, si la Falcon Heavy quitte le sol, ce sera un énorme succès déjà pour son entreprise spatiale SpaceX, il modère les attentes en déclarant : « Il y a de bonnes chances pour que le véhicule n’atteigne pas son orbite. J’espère que l’engin se rendra assez loin pour ne pas que cela endommage le pas de tir. Pour moi, bien honnêtement, ce serait déjà une victoire ».

SpaceX a un carnet de missions bien rempli pour l’année 2018, avec notamment les tests de sa capsule prévue pour assurer le transport des astronautes vers l’ISS, la Crew Dragon. Ces tests pourraient être reportés pour l’année suivante en revanche, il faut rester prudent avec les déclarations d’Elon Musk.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.