GoPro se retire du secteur des drones et licencie le personnel

GoPro a fermé sa division drone et a réduit de 20% son personnel, l’entreprise serait en train d’explorer une éventuelle vente de la société après des résultats financiers décevants au quatrième trimestre par rapport aux ambitions de la marque.

Le PDG de GoPro, Nicholas Woodman a déclaré : « S’il existe une opportunité pour GoPro de trouver un partenariat avec une plus grosse organisation à même d’aider l’entreprise à grandir et surmonter ses difficultés, c’est quelque chose que nous prendrons en considération ».

L’entreprise, qui comptait 1 254 employés au 30 septembre a effectué des licenciements pour réduire ce nombre à moins de 1 000. Le fondateur et PDG a également réduit son salaire annuel à 1 $ symbolique afin d’aider GoPro à remonter la pente. À noter que l’entreprise avait déjà licencié environ 200 employés en novembre 2016 et 270 personnes en mars 2017. Un courrier interne a été diffusé afin de présenter aux salariés la restructuration envisagée et justifiée par la nécessité de « mieux aligner les ressources avec celles requises par l’activité de l’entreprise ». Certains employés concernés auraient d’ores et déjà été invités à arrêter de travailler, mais seront payés encore jusqu’au 16 février prochain.

La compagnie a révélé que son drone Karma, qui coûte environ 800 $ sans appareil photo et 1100 $ avec appareil photo, était le deuxième best-seller dans sa gamme de prix. Mais que l’environnement réglementaire et légal hostile aux États-Unis et en Europe, ainsi qu’un marché extrêmement compétitif rendent le maintien de l’activité intenable. Le drone avait également fait l’objet d’un rappel massif suite à des dysfonctionnements techniques qui provoquaient des accidents, ce qui n’avait pas manqué de lui couper les ailes très vite après sa commercialisation.

Les résultats financiers préliminaires de l’entreprise présentent un chiffre d’affaires de 340 millions de dollars au quatrième trimestre, en baisse de 37% par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente. Woodman a déclaré sur CNBC que la société a pour objectifs d’être rentable dès la deuxième moitié de 2018.

Les actions de GoPro (GPRO) ont quant à elles chuté à un niveau bas historique de 5,04 $, en baisse de 33% en début de séance. Mais les actions ont rebondi ensuite pour être en baisse de seulement 15% après les nouvelles d’une éventuelle vente. Les actions de GoPro avaient déjà perdu 13% au cours de 2017.

GoPro a annoncé qu’il quittera le domaine après la vente du stock de drones Karma restant. L’entreprise devrait ensuite se recentrer sur son cœur de métier : les actions cam, elle a de fortes ambitions notamment concernant son dernier bijou la GoPro Fusion à 360 degrés.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.