Microsoft investit dans Adaptive Biotechnologies pour développer des tests sanguins

Le partenariat entre Microsoft et Adaptive Biotechnologies, basée à Seattle, se concentrera sur la cartographie et la compréhension des réponses du système immunitaire des patients afin de détecter les maladies plus rapidement.

Microsoft explore de plus près les technologies de la santé en s’engageant à mettre au point un test sanguin qui détecte les maladies au stade le plus précoce.

Redmond a annoncé jeudi un partenariat avec Adaptive Biotechnologies, basée à Seattle, qui se concentrera sur la cartographie et la compréhension des réponses du système immunitaire afin que les maladies puissent être détectées plus rapidement. Dans le cadre de la transaction, Microsoft a réalisé un investissement important dans Adaptive. Aucune des deux entreprises n’a confirmé le montant, mais ils ont estimé le projet à quelques centaines de millions de dollars auquel Microsoft contribuerait de « manière substantielle».

L’investissement fait partie de l’initiative Healthcare NExT de Microsoft, qui souhaite intégrer les progrès de l’intelligence artificielle aux problèmes de santé.

Adaptive, qui a été créé en 2009 grâce à la technologie du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson, travaille à comprendre la réponse du système immunitaire à diverses maladies. La société est en train de développer une carte diversifiée pour tracker les réponses immunitaires.

Le machine learning de Microsoft et la technologie AI seront utilisés pour aider à créer cette carte et «lire» le code que transmet le système immunitaire, a déclaré le PDG d’Adaptive, Chad Robins. Cela inclut la capacité de dire quelles maladies le système immunitaire a combattues avant et ce qu’il combat actuellement.

Armé de cette information, Adaptive prévoit de développer des tests sanguins qui alertent les médecins lorsque des personnes font face à des maladies spécifiques. Finalement, Microsoft et Adaptive veulent créer un test sanguin universel qui détecte toute maladie qu’un corps pourrait combattre. Robins a déclaré que le test final n’est pas prévu avant 10 ans, mais que les tests intermédiaires sont beaucoup plus proches.

Selon lui, de nombreuses maladies sont diagnostiquées uniquement en observant leurs symptômes, mais le système immunitaire sait toujours exactement ce qu’il combat. « Nous voulons laisser le système immunitaire alerter le médecin sur ce qui ne va pas », a déclaré Robins.

La technologie de Microsoft prendra en compte les énormes quantités de données collectées par Adaptive avec le séquençage immunitaire. « La chose remarquable à propos de votre système immunitaire est qu’il s’agit d’un système d’apprentissage automatique incroyablement efficace », a déclaré Peter Lee, vice-président de l’IA et de la recherche chez Microsoft.

Les employés de Microsoft travailleront en étroite collaboration avec Adaptive, et la société prévoit d’embaucher encore, a indiqué M. Lee.

Adaptive a enregistré une forte croissance sur la scène biotechnologique de Seattle pendant des années, avec près 195 millions de dollars d’investissements en 2015. La société a des liens étroits avec Fred Hutch, où Satya Nadella, PDG de Microsoft, siège en tant qu’observateur.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.