Netflix bat des records de capitalisation et de nombre d’abonnés

Malgré une forte concurrence, Netflix réalise des chiffres record

Netflix continue d’attirer des abonnées malgré une concurrence féroce, le réseau promet d’investir 8 milliards cette année pour plus de contenu et pour attirer plus de clients et les empêcher de passer à des services de streaming concurrents comme Amazon ou Disney.

Netflix a réussi à attirer 8 millions de nouveaux abonnés au dernier trimestre de 2017 (dont 6 en dehors des États-Unis), passant à 117 millions d’utilisateurs dans le monde dont moins de la moitié se trouve aux US. Les actions Netflix ont sauté au plafond dans la nuit de mardi faisant passer la capitalisation boursière du service à 100 milliards de dollars.

Netflix a déclaré : « Nous pensons que nos investissements importants dans le contenu portent leurs fruits […] Les grands succès comme 13 Raisons Why, Stranger Things et Bright résultent d’une combinaison de contenu à la hauteur et d’un excellent marketing… nous voulons que notre contenu soit le meilleur, et nous voulons que notre budget permette de produire des hits toujours plus grands, afin d’attirer toujours plus d’abonnés ». Netflix a attiré 24 millions de nouveaux utilisateurs sur l’année 2017 et espère en séduire 6,35 millions de plus au premier trimestre de 2018.

Reed Hastings, le patron de Netflix a également souligné lors d’une interview « la croissance continue de la télévision par internet. […] On le voit parce qu’Hulu est aussi en croissance, YouTube aussi et c’est super de voir que nous suivons bien le rythme de cette énorme transformation et que nous faisons plaisir à nos abonnés ».

Netflix ne prévoit pas d’augmentation des prix des abonnements pour l’instant et note que l’augmentation qui a eu lieu en octobre n’avait eu que « peu d’impact sur les nouveaux abonnements ». Le groupe devrait investir entre 7,5 et 8 milliards de dollars en 2018 et beaucoup plus les années suivantes. Ces dépenses en contenu signifieront que le flux de trésorerie sera probablement négatif de 3 à 4 milliards de dollars en 2018, certains analystes s’inquiètent que Netflix ne redevienne rentable qu’en 2022. Eric Jhonsa de Thestreet considère cependant que les marchés ne semblent pas se déranger de la frénésie dépensière de Netflix « du moins pas tant que la croissance des abonnés reste importante ».

Jhonsa considère que : « il faut cependant se poser des questions concernant les effets de la stratégie de Disney sur les décisions budgétaires de Netflix. Au cours des cinq derniers mois, le géant des médias a dévoilé ses plans pour retirer ses films de Netflix à la fin de la décennie et lancer un service de streaming Disney en 2019 qui sera la maison exclusive des films Disney, Pixar, Marvel et Star Wars la compagnie a également signé un accord pour acheter la plupart des actifs de Fox pour 52,4 milliards de dollars, ce qui devrait encore plus inciter Netflix à dépenser de l’argent pour du contenu et pour l’acquisition de clientèle avant le lancement du service Disney ».

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.