Snapchat ne veut pas que vous découvriez certaines données

Snapchat cache certaines données concernant la performance des fonctionnalités de base à ses partenaires, investisseurs et même à ses employés. Certains employés ont finalement révélé les usages quelque peu étranges de l’entreprise.

Snapchat accorde beaucoup d’importance à sa confidentialité. En effet, un ancien employé de Snapchat aurait par exemple été sommé de participer à une séance d’orientation agressive le premier jour, pendant laquelle il a été menacé de licenciement s’il soufflait ne serait-ce qu’un mot de ce sur quoi il travaillait à un membre de sa famille ou à ses amis.

On lui a dit qu’il ne pouvait pas amener quelqu’un dans le bâtiment sans approbation, et que ceux qui étaient approuvés ne pouvaient être emmenés que dans des salles de conférence ou dans la cafétéria de l’entreprise.

Après s’être assis à son bureau, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait même pas parler de son travail en interne.

L’entreprise opère selon un système de bulle secrète de type « need to know », où de nombreux postes dans les ventes, le contenu ou les fonctions non liés à l’ingénierie sont tenus dans l’ignorance de ce qui se passe ailleurs.

Mis à part un groupe restreint d’ingénieurs « d’élite » et les employés qui font partie du cercle restreint du PDG de Snapchat Evan Spiegel, la plupart des employés n’ont pas accès à la version de l’application où les nouveaux paramètres et les nouvelles fonctionnalités sont testés et déployés. Cela pousse certains employés à se sentir exclus.

« Je découvre nos nouveaux produits principalement via les actualités », a déclaré un autre employé.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.