Tesla à la bourre : les objectifs de production de sa Model 3 ont encore été reportés

La société de voiture haut de gamme ne devrait atteindre ses objectifs qu’en 2019

Tesla semble avoir des soucis avec les délais et les calendriers prévisionnels. Elon Musk, a annoncé de nouveaux retards dans la production de sa Model 3.

La Model 3 de Tesla, la voiture électrique grand public de la compagnie, ne sera finalement pas produite à 5000 exemplaires par semaine, du moins pas jusqu’au deuxième trimestre 2018. C’est ce que déclare l’analyste Gene Munster, de Loup Ventures, qui estime que 2018 ne sera pas l’année de la Model 3 et qu’il faudra attendre l’année prochaine, rapportent U.S. News & World Report.

Tesla avait promis de livrer la « meilleure électrique du monde » avec la Model 3. C’est la deuxième fois en moins de 6 mois qu’elle est contrainte de reporter ses objectifs, le constructeur table désormais sur 2500 véhicules par semaine d’ici la fin du trimestre, le prix catalogue de la Model 3 est fixé à 35 000 dollars (29 000 euros).

Des soucis à la Gigafactory — où les batteries de Tesla sont fabriquées — ont été un des nombreux facteurs problématiques à déplorer, déclare l’entreprise. Mais Tesla a rencontré d’autres obstacles sur sa route. Musk a également reporté l’annonce d’une nouvelle ligne de camions électriques prévue pour la fin octobre.

Pourtant, beaucoup croient que Tesla finira par dépasser cela. Les analystes, y compris Munster, estiment que les retards du constructeur automobile ne sont pas plus problématiques que les difficultés de croissance que connaitront les autres constructeurs lorsqu’ils commenceront à produire des véhicules électriques et autonomes.

L’objectif ultime de Tesla est de devenir un constructeur de masse, or ces reports successifs remettent en question une éventuelle augmentation de capital pour l’entreprise, qui utilise une grande partie de son cash afin de développer son modèle grand public. En effet, le groupe a dépensé en 2017 pas moins de 4 milliards de dollars dans des robots, chaînes de montage et équipements pour ses véhicules, notamment la Model 3. « Tesla ne dispose pas de beaucoup de marges de manoeuvre », déclare RBC Capital Markets dans sa note.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.