Warning: session_start(): open(/tmp/sess_b483597a441a01d4662b147a7779375c, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wordpress-social-login/wp-social-login.php on line 64

Warning: session_start(): Failed to read session data: files (path: /tmp) in /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wordpress-social-login/wp-social-login.php on line 64

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wordpress-social-login/wp-social-login.php:64) in /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase2.php on line 1197

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/zonepresse/public_html/wp-content/plugins/wordpress-social-login/wp-social-login.php:64) in /home/zonepresse/public_html/wp-content/themes/jannah/framework/classes/class-tielabs-styles.php on line 957
Radars fixes : les automobilistes marocains risquent la prison à cause de PV non payés | ZonePresse.com

Radars fixes : les automobilistes marocains risquent la prison à cause de PV non payés

Les amendes émises par les radars de contrôle de vitesse doivent être payées sous peine d’aller en prison.

Selon le journal arabophone Al Massae, plusieurs citoyens dont une mère de famille et un magistrat travaillant dans l’Oriental ont été arrêtés et menottés puis emmenés au poste de police à cause de non-paiement de contraventions d’excès de vitesse relevées par les radars de contrôle fixe déployés à l’intérieur ou à l’extérieur du périmètre urbain, certains de ces PV ne dépassaient pas les 1000 dirhams.

Selon le quotidien : « la majorité des cas concernés n’ont jamais reçu de notification de ces amendes et n’ont été avertis d’aucune étape de la plainte civile déposée par le ministère de l’Équipement et du Transport à leur encontre ».

Le problème est donc lié à l’absence de notification, le patron du Parquet Général, Mohammed Abdennabaoui ainsi que le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar admettent l’existence de cette problématique et s’engagent à garantir les droits des justiciables de ce genre de situation, tout en promettant d’assouplir l’utilisation de la contrainte par corps.

À noter que certains Marocains ont même été empêchés de partir du territoire national à cause de ces PV et ont été interpellés par la police des frontières.

Ces complications pourraient concerner des milliers de Marocains puisqu’en cas de non-paiement de l’amende qui ne dépasse souvent pas les 1000 dirhams, un procès expéditif est organisé sans la présence du contrevenant qui n’a bien sûr pas été notifié et un mandat d’arrêt contre lui s’en suit avec application de la contrainte par corps.

Très mauvaise surprise donc pour les vacanciers qui ne se doutent de rien avant de loger dans un hôtel ou de quitter le territoire marocain. Petit conseil : pensez toujours à vérifier que vous n’avez pas de PV non payé.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.