La super lune bleue de sang responsable de troubles du sommeil

Si vous vous sentez plus fatigué que la normale, ça pourrait être dû à la super lune bleue de sang qui a fait son apparition dans le ciel hier. Des centaines d’internautes se sont dépêchés de partager des photos du phénomène sur les réseaux sociaux. Mais malgré sa féérie, le phénomène serait également responsable de certains symptômes pour le moins étranges.

Beaucoup se sont plaints de ne pas pouvoir dormir, d’avoir des sautes d’humeur ou de faire beaucoup trop de cauchemars. Et ce serait apparemment lié à cette phase du cycle lunaire.
La super lune bleue de sang responsable de troubles du sommeil
Le Dr Matt Walker, professeur à l’université de Californie et « diplomate du sommeil » a déclaré à MailOnline : « Vous êtes-vous déjà posé des questions concernant la signification du terme lunatique ? Cela vient de la notion qu’il y a des changements physiologiques et mentaux qui affectent les êtres humains lors de la phase de pleine lune ».

En effet, durant la nuit de pleine lune, notre sommeil profond diminue de 30 minutes en moyenne. Tandis que pendant la phase de demi-lune, nous dormons beaucoup mieux.

Le Dr Walker précise : « Pensez à la forme d’un ‘M’, mais avec les côtés gauche et droit un peu plus courts, et un grand creux profond au milieu. [..] Nous partons d’une lune invisible — où le temps de sommeil est un peu plus bas — à une demi-lune — où notre temps de sommeil est à son apogée — à une pleine lune, lorsque le sommeil profond atteint son point le plus bas, puis à la demi-lune encore une fois où on se repose mieux ».
La super lune bleue de sang responsable de troubles du sommeil
La lune affecte les femmes et les hommes de manière différente, lors de la pleine lune, les femmes dorment moins et ont donc des sautes d’humeur le lendemain tandis que les hommes rêvent plus, car leur sommeil REM passe de 70 à 90 minutes.

La pleine lune peut également affecter l’appétit. Lorsque nous profitons de plus d’heures de sommeil profond, notre corps sécrète une hormone appelée leptine qui procure une sensation de satiété et de satisfaction. Dans le cas contraire, c’est l’hormone qui induit la faim qui est produite : grelin.

Il n’y a pas d’explication claire à cela selon le Dr Walker, mais des théories relient ces changements à la baisse de la mélatonine dans le cerveau de 50% lorsqu’il y a une pleine lune.

Tags

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.